Fondation ELLE : Alter’Actions : Des étudiants de grandes écoles au service l'intérêt général

Par l'équipe Oneheart, le 30 octobre 2014

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close


Le vendredi 17 octobre 2014, Lagardère recevait dans ses locaux, rue de Washington à Paris, les 70 étudiants qui constituent la nouvelle promotion Alter’Actions« Un chiffre toujours en croissance », précise Hubert Bonal, cofondateur d’Alter’Actions et Directeur du programme égalité des chances à HEC.

Alter’Actions, c’est quoi ? Un parcours éducatif proposé à des étudiants, pendant leur cursus, qui les ouvre aux métiers de l’économie sociale et solidaire. Au programme, des séminaires comme celui qui s’est tenu la semaine dernière en présence d’Isabelle Juppé, Directrice du Développement Durable de Lagardère.

Alter’Actions c’est aussi des missions d’audit et de conseils, menées bénévolement par des étudiants - issus des huit écoles partenaires: Université Paris Diderot ; Agro Paris Tech ; HEC ; Ecole des Ponts et chaussées ; Sciences Po Paris ; ENSAE ; Arts et Métiers et l’ESCP – auprès d’associations comme Emmaüs, Les Restos du Cœur ou encore Caméléon, soutenue par la Fondation ELLE pour protéger, soigner et scolariser des petites filles victimes d’abus sexuels aux Philippines.
Chaque mission est pilotée par un manager issu du monde de l’entreprise.

Pourquoi s’engager aux côtés d’Alter’Actions alors que les agendas de ces étudiants surqualifiés sont déjà bien remplis ? Pour Thibaut, futur ingénieur, sa principale motivation était de relever le défi proposé par l’association. « Avec Agir pour le Cambodge par exemple, également soutenu par la Fondation ELLE, nous devions réussir à mobiliser et fidéliser des jeunes bénévoles en utilisant notamment le levier des réseaux sociaux. Il faut être créatif tout en proposant des recommandations adaptées aux ressources de l’association ».

Pour Léo, étudiant à l’Université Paris-Diderot, l’implication de managers professionnels dans l’aventure Alter’Actions lui a permis de changer son regard sur l’entreprise, plus seulement réduite à sa vocation première de rentabilité.

Bénédicte Faivre-Tavignot, Directrice de la majeure « Social Business » à HEC rappelle la pertinence de programmes comme Alter’Actions : « faire travailler des étudiants, d’origines différentes, avec des associations en partenariat avec les écoles et les entreprises, leur permettent de s’éloigner des sentiers battus, d’apprendre à penser « out of the box », or c’est précisément ce qu’on attend de la future génération : être toujours dans l’innovation ».

La Fondation ELLE souhaite la bienvenue à la nouvelle promo Alter’Actions, projet qui vient justement d’être récompensé par le prix de l'initiative jeunesse au premier salon national de l'économie sociale et solidaire.

Chloé Freoa
Fondation ELLE

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du deuxième sexe le sujet numéro un

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close