Exclue du musée d'Orsay pour cause "d'odeur"

Par l'équipe Oneheart, le 31 janvier 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

On a du mal a le croire mais cela a bien eu lieu.

L'incident est survenu samedi 26 janvier dernier. Une famille en grande précarité visitait le musée d'Orsay en compagnie d'un bénévole d'ATD-Quart Monde quand ils ont été priés de sortir, raccompagnés vers la sortie par des agents de la sécurité.
En cause? Leur " odeur " , dont ce seraient plaints un certain nombre de visiteurs.
" On leur a dit que leur odeur incommodait les autres", a rapporté la responsable de la communication d'ATD-Quart Monde, Typhaine Cornacchiari.

L'association ATD Quart-monde se bat auprès des plus démunis et des exclus afin que chacun aient accès aux droits fondamentaux, aux droits pour vivre dans la dignité.
Suite à cette affaire délicate, l'association évoque l'idée de porter plainte pour " discrimination sociale". Elle fera connaître sa décision, ce jeudi 31 janvier au soir, à la suite du Conseil d'Administration.

Le musée d'Orsay réfute les accusations à son encontre tandis que la ministre de la culture, Aurélie Filippetti , a jugé l'affaire "regrettable" tout en rejetant l'idée d'une faute morale du personnel: " Je crois qu'ils ont fait leur travail en ce sens qu'ils ont préservé la possibilité aussi pour ces personnes de visiter le musée dans des conditions plus dignes de celles où elles se trouvaient à ce moment là."

De son côté l'association  estime que ce ne se serait pas passé de la même manière avec une famille ordinaire.

Le Verdict sera rendu ce soir.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close