Etats-Unis : le visage de Harriet Tubman, symbole de la lutte anti-esclavage, bientôt sur les billets de 20$

Par l'équipe Oneheart, le 02 février 2021
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Harriet Tubman, figure marquante de la lutte anti-esclavage aux Etats-Unis, sera bientôt à l'honneur sur les billets de 20 dollars aux Etats-Unis. Lancée en 2014 par Barack Obama, puis abandonnée par Donald Trump en 2019, l'initiative a été relancée par le nouveau président des Etats-Unis, Joe Biden. 

Un projet initié par Barack Obama

Lundi 25 janvier, Jen Psaki, porte-parole de l'administration de Joe Biden, a annoncé avoir relancé le projet de faire figurer l'effigie de Harriet Tubman (1822-1913) sur les billets de 20 dollars. C'est en 2014 que le projet a vu le jour, soutenu très largement par Barack Obama qui avait promis de faire figurer son visage sur les billets de 20 dollars. En effet, lors d'un discours, il avait été interpellé par une jeune fille qui se demandait pourquoi aucune femme n'apparaissait sur les coupures de billets. Très intrigué par l'idée, il s'était engagé à changer la donne.Finalement, son successeur, Donald Trump, avait annulé cette idée et avait qualifié Harriet Tubman de « purement politiquement correct » en suggérant de la faire apparaître sur ceux de 2 dollars, qui ne sont plus imprimés... 

Harriet Tubman, grand symbole et figure de la lutte anti-esclavage avait, au 19e siècle, fui l'esclavage et permis à près de 300 esclaves, dont des membres de sa famille, de s'enfuir pour rejoindre le nord de l'Amérique et le Canada. Par la suite, elle avait activement participé à la lutte pour le droit des femmes. « Il est important que nos billets, notre argent (…) reflètent l’histoire et la diversité de notre pays et l’image d’Harriet Tubman ornant la nouvelle coupure de 20 dollars les reflète de façon évidente », a ainsi déclaré Jen Psaki. 

Le billet de 20 dollars, un véritable symbole

Ce n'est pas une coïncidence si le billet de 20 dollars a été choisi pour y imprimer le portrait de la militante féministe et anti-esclavage. En effet, le projet a été soutenu par l'association américaine Women on 20s qui, durant l'année 2015, avait lancé une pétition pour voir apparaître un visage féminin sur le billet vert. Les internautes étaient invités à voter parmi 15 figures fortes et féminines, parmi lesquelles Eleanor Roosevelt, première dame, militante antiraciste et féministe engagée, et Rosa Parks, figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale. Au final, près de 600 000 signatures avaient été recueillies par "Women on 20s". 

Le billet de 20 dollars est d'autant plus symbolique car c'est le président Andrew Jackson (1767-1845) qui prêtait ses traits à la coupure la plus utilisée du pays. Le 7e président des Etats-Unis, de 1829 à 1837, est un personnage particulièrement controversé. En effet, à son époque, il avait permis l'entrée en vigueur de l’Indian Removal Act. Cette loi avait permis la déportation, très brutale, des Amérindiens vivant sur les 13 colonies et le Mississipi vers l'Ouest. Cet exode, surnommé "Le Sentier des larmes", avait fait des milliers de morts. « Le portrait de Jackson sur notre monnaie glorifie un voyou, un voyou et un meurtrier. Si c'est ce que nous étions, et qu'il était un produit de son temps, le Trésor Public américain doit renoncer à cette identité et nous aider à aller de l'avant », réagit l'association Women on 20s sur son site. Pour l'instant, aucune date officielle de sortie n'a été dévoilée de la part du gouvernement américain.

 

Par Léa Bourgoin

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du deuxième sexe le sujet numéro un

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close