Et si nous arrêtions de gâcher la nourriture ?

Par l'équipe Oneheart, le 23 octobre 2012

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

nourriture

D’ici 2025, le gouvernement français souhaite réduire de moitié le gaspillage alimentaire a annoncé Guillaume Garot le ministre délégué chargé de l’agroalimentaire. Aujourd’hui, un Français jette en moyenne entre 20 et 30 kilos de nourriture à la poubelle par an.

C’est dans cette ambiance « de bonnes résolutions » que s’est ouvert le Salon International de l’Alimentation (du 21 au 25 octobre) à Villepinte, un salon professionnel spécialisé, qui a décidé de valoriser les démarches de développement durables et de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Connaissez vous OZIA ? Cette entreprise vient de lancer une nouvelle gamme de jus de fruits qui utilise les fruits ne correspondant pas aux normes du commerce (hors calibre ou un défaut visuel). C’est ce type de démarche que le Salon International de l’Alimentation (SIAL) souhaite mettre en avant jusqu’au 25 octobre. Le message est clair : arrêtons de gâcher ! Fruits et légumes cabossés, de mauvaises tailles certes, mais le goût reste le même non?

Au SIAL, on découvre ainsi des centaines d’exposants qui ont fait du développement durable et de la lutte contre le gaspillage alimentaire leur combat. Le Salon, lui-même, agit en traitant et en valorisant les déchets organiques mais également en promouvant le transport collectif. 
Le SIAL redistribuera également 50 tonnes de produits alimentaires consommables aux plus défavorisés par le biais de la Croix-Rouge française de la Seine-Saint-Denis. L’ONG récupérera les produits que les exposants ne souhaitent pas remporter.

Photo : © besopha - Flickr 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close