En Syrie, des enfants servent de boucliers humains

Par l'équipe Oneheart, le 13 juin 2012

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Mais où est passée la bonne volonté de la Syrie ? Celle qui a autorisée l’ONU et les ONG a venir apporter de l’aide à la population ?

Depuis le 5 juin dernier et l’annonce des dirigeants syriens de l’ouverture du pays aux ONG, la tension et la violence ne fait que s’amplifier. Un rapport de l’ONU, révèle que des enfants sont utilisés par l’armée régulière syrienne comme boucliers pour se protéger des attaques. L’Organisation des Nations Unies évoque notamment l’exemple du village d’Ayn Arouz, dans le nord ouest du pays.  Les troupes du gouvernement n’ont pas hésité à kidnapper des dizaines de garçons âgés de 8 à 13 ans avant d’attaquer l’endroit. Les enfants ont été « utilisés » comme boucliers humains, avant que certains d’entre eux soient abattus. Pire encore, le document rapporte que des enfants à partir de 9 ans, ont pu être arrêtés, emprisonnés, torturés, mutilés ou violés.

Mais, l’armée régulière n’est pas la seule à blâmer. L’organisation Human Rights Watch certifie que des groupes d’opposition armés, dont l’Armée syrienne libre, recrutent des enfants soldats.

Depuis le début du conflit en février,  au moins 1176 enfants ont été tués selon Human Right Watch, organisation qui se consacre entièrement à la protection et à la défense des droits humains.

Images : © FreedomHouse – Flickr / © Syria Freedom – Flickr

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close