Durban : the place to be du réchauffement climatique

Par l'équipe Oneheart, le 29 novembre 2011

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close


Le coup d'envoi de la 17e conférence de l'ONU sur le climat à Durban (Afrique du Sud) a été donné ce matin. 183 des 194 pays membres attendus à cette conférence des parties participent à la cérémonie d'ouverture en présence du président sud-africain Jacob Zuma. La COP-17 devient donc "the place to be" pour 12.000 ministres, délégués, experts, et ONG qui devraient se succéder durant 12 jours en Afrique du Sud.

Après l'échec de Copenhague, les pays qui agissent en faveur d'une réduction des rejets en CO2 espèrent redonner un nouveau souffle aux négociations sur le climat, espérant par là que l'échec de la conférence de Copenhague au Danemark en 2009 ne se reproduise pas. A cette époque, aucun objectif chiffré de réduction de gaz à effet de serre n'avait été acté.



Aujourd'hui, seul le protocole de Kyoto signé en 1997 impose des objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre à une quarantaine de pays industrialisés. L'application de la période initiale de ce protocole international prendra malheureusement fin en 2012.

Les pays de l'Union européenne souhaitent donc que ce nouveau rassemblement à Durban pose enfin les bases d'un futur cadre juridique qui impliquerait tous les pays à s'engager à plus long terme. Plus particulièrement, la prise de conscience de l'Inde, de la Chine, et des États-Unis reste majeure, afin d'atteindre l'objectif adopté l'an dernier à Cancún de contenir le réchauffement climatique sous les 2 °C.

 

 

identifiée par son nom technique « Conférence des parties » ou COP-17.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close