VySivOFpH T. a rejoint la communauté.

Des scientifiques ont découvert une bactérie qui se nourrit de polyuréthane, un plastique toxique

Par l'équipe Oneheart, le 30 mars 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Des scientifiques allemands ont identifié une souche de bactéries capable de favoriser la dégradation de certains plastiques à base de polyuréthane. Une avancée majeure dans la lutte contre la pollution plastique ! 

 

Une bactérie qui mange du plastique 

L'étude a été publiée le 27 mars 2020, des chercheurs allemands du Centre Helmholtz pour la recherche environnementale à Leipzig, en Allemagne, ont réussi à isoler une bactérie appelée Pseudomonas sp. tda1. Ce micro-organisme serait capable de métaboliser certains composés chimiques du plastique pour en tirer de l'énergie. En clair, cette bactérie produit des enzymes qui se nourrissent de briques chimiques du plastique, le rendant ainsi biodégradable

Le microbe découvert peut faire penser aux enzymes mutantes accidentellement créées au Japon en 2018 par des chercheurs -elles aussi s'attaquaient au plastique-, à la seule différence que le Pseudomonas sp. tda1 est une bactérie 100% naturelle.  Une nouvelle réjouissante pour l'environnement qui peine a se débarrasser des déchets plastiques.

Dans le même temps, d'autres études sont en cours pour étudier cette fois-ci la dégradation du Polytéréphtalate d’éthylène (PET), utilisé pour fabriquer des bouteilles d'eau en plastique par exemple. 

 

Un espoir dans la lutte contre la pollution plastique

Si le polyuréthane est officiellement recyclable, les moyens pour le faire sont très énergivores, sans compter que dans la très grande majorité cas, il finit dans les décharges. Trouver une bactérie capable de dégrader le polyuréthane est un énorme espoir de venir à bout de ce matériau omniprésent dans nos vies quotidiennes, en effet, la matière est présente dans les couches, les chaussures de sport, les colles ou encore les peintures.

Le plastique est une matière difficile à recycler et ces 50 dernières années, plus de 8 milliards de tonnes de plastiques ont été produites. Nos océans en regorgent tout comme les déchages.

Cependant, il faudra attendre plusieurs années - 10 ans - avant de l'utiliser à plus grande échelle.

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close