De la farine animale d'un nouveau genre

Par l'équipe Oneheart, le 14 mai 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Selon un rapport de 2012 de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture «870 millions de personnes, soit un habitant de la planète sur huit, souffraient de sous-alimentation chronique en 2010-2012». Selon action contre la Faim, 10 000 femmes et enfants meurent de faim chaque année.

On rappellera aussi qu’il faudra l’équivalent de deux Terres en 2030 pour soutenir le rythme de consommation actuelle…

Pour répondre à l’urgence des marchés agricoles qui peinent à rencontrer la demande, la start-up de biotechnologie Ynsect pense pouvoir apporter une solution avec une farine animale d’un nouveau genre.

L’idée : utiliser des farines protéinées à base de larves pour alimenter volailles, porcs et poissons, puisque celles-ci contiennent autant de protéines que les céréales et le soja actuellement importés pour produire la farine.

La start-up est pionnière des bioraffineries d’Insectes, qui permettent de transformer les insectes en ingrédients d’intérêts.  

Les 4 fondateurs trentenaires issus de grandes écoles françaises, souhaitent lancer un prototype d’entoraffinerie, i.e. usine à reproduire les insectes, dès 2014.

Une logique qui n’est pas si surprenante puisqu’elle s’inscrit dans un débat sur les bienfaits de la consommation d’insectes.

Selon un rapport des Nations Unies, manger des insectes pourrait résoudre le problème de la faim dans le monde, de la malnutrition et de la pollution.

2 milliards de personnes dans le monde complèteraient déjà leur alimentation avec la consommation d’insectes, riches en protéines et minéraux et ce plus que la viande animale.

Les vertus environnementales ont également été soulevées : la plupart produit moins de gaz à effet de serre et se nourrissent des déchets humains et composte.

Un insecte à protéger : l’abeille

En attendant que la consommation d’insectes devienne une nécessité pour survivre, rappelons que c’est justement la disparition de l’un d’entre eux, qui risque d’être désastreuse au niveau alimentaire.

Einstein disait « Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre.». En effet, les pollinisateurs sont responsables d’1/3 de ce que nous mangeons. 80% des espèces végétales répertoriées sur la planète dépendent des abeilles qui fournissent plus de la moitié de nos ressources alimentaires mondiales. Or leur population a été décimée en seulement 15 ans : elle a chuté de 50% à 90 %.

Une situation terrible, explorée par le film « Des abeilles et des Hommes »

L’association Terre d’abeilles

Face à c constat, Terre d’Abeilles est une association qui depuis 2002 git au plan national, européen et international pour la protection des abeilles et autres pollinisateurs sauvages et de ce fait, de la biodiversité. Elle oeuvre en particulier à l'amélioration de l'expertise du risque pesticides-OGM, pour une agriculture durable, rescpectueuse de l'environnement.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close