Contre le cyberharcèlement,restons tous mobilisés

Par l'équipe Oneheart, le 12 février 2014

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Une pétition contre le cyberharcèlement des ados vient d’être lancée ce lundi par l’ONG BICE (Bureau international catholique de l’enfance), l’association française E-enfance, l’Union nationale lycéenne et le syndicat général lycéen.10 000 signatures sont espérées.  « Stop au harcèlement » est en ligne sur le site du BICE.

Le but de cette pétition : faire réagir les jeunes eux-mêmes car ils sont de plus en plus victimes de harcèlement sur internet.
81 % d'ados français avouent avoir déjà assisté à des comportements cruels sur facebook. Insultes, intimidations, menaces, usurpation d’identité, publication de photos humiliantes. Les collégiens sont les premières cibles de ce cyber-harcèlement car ils sont particulièrement friands des réseaux sociaux et ne s’en méfient absolument pas. « A leur âge, ils ont besoin de valider en permanence au niveau du groupe ce qu’ils valent, car ils ne savent pas encore qui ils sont», a expliqué Justine Atlan présidente de l’association E-enfance à Libération.

Malheureusement cette confiance aveugle dans les réseaux sociaux peut se terminer de manière tragique.
On se souvient en 2013 du cas de Marion,13 ans, qui s’était suicidé laissant une lettre pour dire qu’elle souffrait des moqueries de ses camarades.

Pour prévenir de tous les risques d’internet une « safer internet day » a été mise en place dans 30 pays européens.

Au quotidien l’association E-enfance agit auprès des jeunes pour une meilleure utilisation d’internet et plus particulièrement des réseaux sociaux.
E-Enfance tout en ayant un rôle de sensibilisation sur les risques d’Internet vis-à-vis des enfants, a aussi pour vocation de conseiller les parents afin de leur permettre d’exercer une autorité en tant que « cyberparent » et propose des interventions pédagogiques auprès des jeunes et des professionnels.

Plus récemment Datarmine a développé un outil pour protéger sa vie privée sur internet.
Le principe ? Cloisonner les échanges entre utilisateurs afin de cibler le contenu divulgué, et de soustraire les données des entreprises gestionnaires des réseaux sociaux de façon à garantir durablement le droit à l’oubli numérique de l'utilisateur.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close