Comment aider les oiseaux pendant le confinement ?

Par l'équipe Oneheart, le 01 avril 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

En collaboration avec le Muséum national d’Histoire naturelle, la Ligue pour la Protection des Oiseaux vient ainsi de lancer "Confinés mais aux aguets", une vaste opération de sciences participatives qui consiste à observer et recenser les oiseaux les plus communs autour de chez soi. 

 

Une observation ouverte à tous

Le calme lié au confinement nous permet de (re)découvrir la nature -même ses petites apparitions quand nous sommes en ville- et de s’en émerveiller, à commencer par le chant des oiseaux qui résonne plus que d'habitude. Le début du printemps est la période où des millions de migrateurs passent en France et où la nidification est particulièrement active. C’est donc l’occasion rêvée pour dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Inutile d’être un expert en ornithologie, vous serez guidé et aidé par une fiche d’observation. Que vous soyez urbain ou habitant à la campagne, sur un balcon ou dans un jardin, seul ou en famille, vous pouvez participer à cette grande campagne d’observation collaborative.  

 

 

"Confinés mais aux aguets", comment ça marche?

Chaque jour durant la période de confinement, vous devrez consacrer 10 minutes à l’observation et au comptage des oiseaux de votre environnement proche. Il suffit d’être le plus exhaustif possible en signalant tous les oiseaux qui fréquentent votre jardin ou votre balcon durant ces 10 minutes. La LPO précise qu’il ne faut compter que les oiseaux posés. Le site Oiseaux des Jardins permet de s’inscrire (en cliquant sur "J'aimerais participer" en haut à droite de la page d'accueil) et d’enregistrer ses observations en ligne. Si vous rencontrez un problème vous pouvez écrire à oiseauxdesjardins@lpo.fr

Un bilan sera effectué à la fin du confinement. Cette observation collective permettra de voir combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriées en France, mais aussi les régions dans lesquelles auront été observés le plus d’oiseaux ?

L’association espère aussi sensibiliser le grand public pour le prochain comptage officiel, voire même susciter des vocations d’ornithologues… C’est aussi une manière de sensibiliser à la nature et à la faune qui nous entourent.

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close