Claudine André, la rencontre qui a changé sa vie

Par l'équipe Oneheart, le 23 avril 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Claudine André est une femme dynamique et passionnée, qui porte son pays natal, La République Démocratique du Congo dans le cœur, et qui a surtout fait une rencontre surprenante il y a vingt ans, lorsqu’elle a été appelée au secours par un zoo.

Elle rencontre alors un bonobo, qu’elle prend d’abord pour un chimpanzé. Fascinée par la découverte de cette espèce, très différente de ses cousins par son organisation sociale où les femelles se regroupent pour prendre les grandes décisions, on lui déconseille pourtant de s’y attacher. En effet, le petit primate est orphelin et n’a plus envie de vivre, comme il est le propre pour les bébés de son espèce lorsque séparés de leurs mères. Claudine André ne se laisse pas convaincre et décide de relever le challenge. Elle devient alors une véritable « maman de substitution » pour le petit bonobo.

Aujourd’hui, elle est l’heureuse fondatrice de « Lola ya Bonobo », le paradis des Bonobos, un centre qui a pour vocation la conservation. Le bonobo, quatrième grand singe qui a été découvert, est un animal menacé par le traffic de viande de brousse, une chasse de grande ampleur qui touche plusieurs espèces. Forte de son expérience avec le bonobo qu’elle avait « adopté », elle a décidé de confier les bébés orphelins, apportés dans son centre par le ministère de l’environnement, à une maman de substitution, humaine, qui lui apportera toute l’affection dont il a besoin pour continuer à vivre.

Chez Lola Ya Bonobo, il y a une devise : « La conservation commence par l’éducation ». Claudine André accueille dans son paradis près de 30 000 enfants par an pour des matinées vertes et les intéresser à la biodiversité de leur pays.

Découvrez ce portrait étonnant en images :

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close