spuAnyFLaMRvC t. a rejoint la communauté.

Caraïbes : une ONG disperse du sable vert sur une plage pour absorber le C02

Par l'équipe Oneheart, le 03 juillet 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Depuis des années, la région des Caraïbes est fortement touchée par les changements climatiques. Pour faire face à ce phénomène, l’ONG américaine Project Vesta a eu l’idée de répandre sur une plage, un minerai volcanique aux allures de sable vert pour réduire les émissions de C02.


Un projet reposant sur "l’altération forcée"


Financé par la société Stripe, le projet de l'ONG Project Vesta s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone au cours de la deuxième moitié du siècle. Il repose sur le principe de l’altération forcée. En clair, l’olivine (minerai volcanique de couleur verte) déversée sur le sable va permettre, au contact des vagues, de transformer le dioxyde de carbone en coraux ou en rochers calcaires. Ce phénomène est une accélération du processus naturel comme l’explique Eric Matzner, cofondateur du projet : « C'est le cycle naturel du carbone de la Terre, de la décomposition des roches et de leur transport par les cours d’eau vers les océans. Sauf que nous supprimons ces étapes. » La solution est peu coûteuse, à hauteur de 10 dollars par tonne de carbone traitée. 


Une volonté de développer le projet à grande échelle


Ce projet pilote sur la plage des Caraïbes est une première étape selon l’organisation, qui espère développer son idée à grande échelle : « Notre vision consiste à aider à renverser le changement climatique en transformant 1 000 milliards de tonnes de CO2 en rochers. » Pour atteindre la neutralité carbone, les cofondateurs de Project Vespa estiment qu’il faudrait répandre chaque année, 7 milliards de m3 d’olivine, sur 2% des sols marins des plateaux continentaux (peu profonds). Si le chiffre semble conséquent, il suffirait pourtant de recouvrir 35 000 km2 (soit à peu près l'équivalent de la superficie de la Belgique) par une couche d’olivine d’un cm d’épaisseur pour absorber tout le CO2 produit par les combustibles fossiles de la France, du Royaume Uni, des Pays-Bas et de la Belgique réunis. Pour soutenir le projet et l'aider dans son développement, il est possible de faire un don sur le site internet de l'organisation.

 


Chloé Sappia

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close