Bientôt un traitement préventif contre le sida?

Par l'équipe Oneheart, le 11 mai 2012

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le sida : une maladie, un fléau qui touche aujourd’hui près de 34 millions de personnes dans le monde et emporte chaque jour 5 000 personnes. Pas encore de vaccin, mais des traitements de plus en plus efficaces, et surtout un moyen d’éviter la transmission : le préservatif. Mais l’objectif « zéro nouvelle infection » des associations et de l’ONU, pourrait bien prendre une nouvelle tournure dans les prochains mois. Jeudi, un comité d’expert a demandé à la Food and Drug Administration (l’Agence Américaine des Médicaments) d’autoriser la mise sur le marché du « Truvada », un anti-rétroviral, comme traitement préventif contre le sida notamment pour les populations à risque.

Le Truvada ne vous dit peut être pas grand chose, mais ce médicament est déjà prescrit pour des personnes infectés par le VIH. Son efficacité préventive a été montrée lors de plusieurs essais cliniques notamment entre 2007 et 2009, dans 6 pays,  où il a été démontré qu’il permettait de réduire de 44% le risque d’infection chez les hommes homosexuels qui utilisaient le préservatif. Une autre étude a prouvé qu’il pouvait diminuer le risque d’infection jusqu’à75% chez les couples hétérosexuels dont l’un des deux partenaires étaient séropositifs.

Cependant la possibilité de mise sur le marché de ce médicament entraine certaines craintes chez les scientifiques et les médecins. Un médicament de l’espoir ou celui de tous les dangers ? Sa commercialisation n’entrainera-t-elle pas plus de comportements à risque ? Le Truvada, pour être efficace, doit être pris quotidiennement. Mais cela sera-t-il fait dans la pratique au vu de son prix (entre 12 000 et 14 000 dollars par an) ?

Ce sera à l’Agence Américaine des Médicaments de trancher d’ici mi-juin.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close