Bénévoles en grève

Par l'équipe Oneheart, le 22 novembre 2011

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

 Ils ont l’habitude de venir en aide aux gens. Aujourd’hui, les secouristes bénévoles de la Protection Civile du Val de Marne ont besoin à leur tour d’être soutenus. Depuis le 4 octobre, ils ont entamé une grève de la faim, avec refus de soin. La raison ? le retrait d’un agrément de sécurité civile décidé par un arrêté du ministère de l’intérieur pour une question de procédure et un conflit de près de 2 ans avec leur fédération

 

Se battre au péril de sa vie pour pouvoir continuer à exercer ses activités bénévolement,  cela pourrait ressembler à une mauvaise blague en cette année 2011 placée sous le signe du bénévolat et du volontariat.  Pourtant, cette situation est bel et bien une réalité pour les membres de l’association départementale de la Protection Civile du Val de Marne.

 

Le 20 août dernier, un arrêté ministériel vient stopper net leurs activités en leur retirant l’agrément de sécurité civile. Conséquence direct : les bénévoles  ne peuvent plus  remplir leurs missions de secourisme... Un comble pour cette association départementale  de la Protection Civile qui organise des formations de premiers secours et des permanences lors de grands événements! Ces citoyens décident donc de déposer une requête devant le Conseil d’Etat afin de faire annuler, au plus vite, cet arrêté. Mais la réponse a été sans appel : leur requête a été rejetée. Alors, en dernier recours et pour attirer l’attention sur leur situation, les secouristes bénévoles du 94 ont décidé d’entamer une grève de la faim avec refus de soin. Cela fait plus de 2 semaines qu’ils jettent leurs dernières forces dans la bataille, au détriment de leur santé.

Se battre pour ne pas disparaître 

Il faut dire que ce combat dure depuis  plus de 2 ans.  Cette association départementale souhaite que ses activités restent entièrement bénévoles. Mais, elle se heurte à sa Fédération Nationale, qui semble vouloir un regroupement régional dans le cadre du grand Paris. Cette décision mènerait directement à la disparition de l’association du 94, et cela, ses membres ne l’acceptent pas.

 

En septembre 2010, l’association  de Protection Civile du Val de Marne  porte l’affaire

Au TGI de Nanterre.  Le tribunal leur donne raison, mais la Fédération refuse d’exécuter  les décisions de celui-ci.  Les secouristes bénévoles ont bien tenté de faire entendre leur voix mais se sont retrouvés face à la léthargie des autorités compétentes et à une demande de recours gracieux  au Ministre de Intérieur restée sans suite.  Cet été, c’est  leur agrément de sécurité civile qui leur est retiré.  L’arrêté ministériel a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, et qui pousse aujourd’hui ces bénévoles, attachés à leur association et déterminés à résister, à mettre leur vie en danger.


Pour soutenir cette association : www.protection-civile-94.org

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close