Aux États-Unis, on peut boire l’eau des toilettes !

Par l'équipe Oneheart, le 20 mai 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Savez-vous où va votre eau usagée ?

En France, votre eau domestique (toilettes, douche, machine à laver, évier…) part dans une station d’épuration. Il en existe plus de 15 000 en France et elles utilisent plusieurs techniques de traitement pour la nettoyer. Par étape, la station élimine les déchets des plus gros aux plus fins. Des boues sont issues de l’épuration des eaux. Ce sont des déchets de déchets, et elles sont également traitées et transformées en éléments riches et nutritifs pour les plantes.     
L’eau propre quant à elle, qui est non potable, est reversée dans les rivières, lacs et mers.

En résumé :

La ressource en eau se fait de plus en plus rare comparativement aux besoins grandissants des populations, et le traitement des eaux usées est donc un défi majeur pour le futur.

Aux États-Unis, on peut boire l’eau des toilettes !

Les millions d’habitants de l’Orange County en Californie sont les témoins  d’une solution innovante : les millions de litres utilisés par les résidents sont réinsérés dans les réserves d’eau grâce à un système de microfiltration très poussé en trois étapes, et de minéralisation de l’eau, au lieu d’être reversés dans l’océan.

Une idée qui peut toujours paraître repoussante pour nombreux d’entre nous mais qui est également acceptée par les 5 millions de résidents singapouriens ou encore les namibiens, où la limitation des ressources en eau s’affaisse devant cette stratégie.

Bill Gates

L’année dernière, Bill Gates avait annoncé le financement, à travers sa fondation (Bill and Melinda Gates Foundation), d’une nanotechnologie capable de transformer l’eau des toilettes en eau potable, capable de transformer la vie de millions de personnes vivant dans des pays pauvres. 

Urgence

Car en attendant, plus de 2,5 milliards de personnes, soit 47% de la population mondiale, n’ont pas accès à des installations sanitaires de bases. Ces situations déplorables résultent en la mort chaque jour d’environ 3000 enfants de moins de cinq ans due à des maladies diarrhéiques, selon l’Unicef.

Des chiffres alarmants contre lesquelles des associations comme 1001 fontaines se mobilisent, pour apporter d l’eau potable aux communautés retirées. En effet sa mission est d’améliorer la santé des populations rurales pauvres isolées, souvent laissées pour compte car considérées non prioritaires, en leur permettant de produire localement et de consommer une eau pure. 1001 fontaines est surtout soucieuse de donner à ces communautés les outils pour perpétrer ces actions, sur la base d’un modèle entrepreneurial qui assure leur autonomie.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à reconstruire après la tempête

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close