Après les italiens & le café, les belges inventent la frite suspendue

Par l'équipe Oneheart, le 09 avril 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le café suspendu, c'est un café que vous payez d'avance pour une personne quelconque dans le besoin, qui pourra venir le réclamer plus tard. Une initiative simple que les bruxellois ont eu la générosité de suive avec une variante : la frite suspendue !

C'est dans la friterie bruxelloise Bompa à Ixelles que cette grande opération est née. Le concept est similaire que celui du café suspendu : le client achète un paquet de frite pour lui et en paye un deuxième. Il reçoit alors un 'bon pour une frite' qu'il donne à la personne de son choix.

Une nouvelle façon de faire un don en nature qui devient un véritable relais de solidarité en ces temps difficiles qui lèsent la mobilisation internationale. Selon le dernier rapport de l’OCDE, la crise dans les pays riches continue de faire diminuer l’Aide Publique au Développement, alors qu’il ne reste que 1000 jours pour atteindre les Objectifs du Millénium contre la pauvreté. D’après les conclusions du rapport, l’aide a diminué de quatre pour cent en 2012 en comparaison avec 2011 et c’est la première fois depuis 1996-1997 que l’aide baisse sur deux années consécutives.

Une situation grave au regard des différentes crises qui frappent les pays du Sud, notamment la Syrie où le besoin d’aide est le plus urgent et est extrêmement limité. Des conditions de travail déplorables et dangereuses sont supportées par ceux et celles qui ont souhaité apporter de l’aide sur le terrain, à l’instar de Handicap International. Nous vous invitons à vous informer davantage sur la situation Syrienne en lisant notre article sur ce sujet

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close