Alerte sur la Corne de l'Afrique

Par l'équipe Oneheart, le 03 octobre 2011

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

La Corne de l’Afrique fait face à une des plus graves famines qu’elle n’ait jamais connu. En cause ? La sécheresse, une des plus sévères de l’histoire de la région, mais aussi les conflits armés en Somalie.

La situation est telle que les familles somaliennes partent pour de longues marches afin d’arriver dans les camps de réfugiés au Kenya ou en Ethiopie. Les camps sont pleins, les organisations humanitaires sur place débordées.

Près de 1 500 personnes arrivent chaque jour dans ces camps. Le taux de malnutrition y est particulièrement élevé, surtout chez les enfants. La situation se dégrade de jour en jour : en juin, le taux de mortalité a atteint 7,4 morts sur 10.000 personnes par jour, largement au dessus la moyenne sub-saharienne de 0,5 et des situations d'urgence de 1 mort par jour.

Ce taux est "15 fois supérieur à la moyenne et touche principalement les enfants âgés de moins de cinq ans", a déclaré M. Spiegel, responsable de la santé publique au HCR (Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés).

Une situation de famine est décrétée lorsque le taux de mortalité atteint plus de deux morts sur 10.000 personnes par jour et lorsque 30% de la population d'une région dépérit en raison de la famine, selon les critères de l'ONU. Le niveau de malnutrition aiguë a atteint 26,8% de la population des camps de réfugiés,

En France, des ONG ont lancé des appels aux dons pour venir en aide aux millions d’habitants d’Afrique de l’Est. L’Unicef France a déjà annoncé qu’elle va débloquer un million d’euros de son fonds d’urgence. Le Secours catholique-Caritas France a, quant à lui, débloqué une première aide de 300 000 euros.

Selon l’association Oxfam, 800 millions d’euros manquent à l’appel pour répondre à la crise humanitaire. Sur le milliard de dollars nécessaire pour faire face à la crise, seuls 200 millions ont été fournis.

L’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) va organiser une réunion ministérielle d’urgence le 25 juillet, à laquelle seront invités 191 pays membres et des organisations non gouvernementales, pour tenter de sauver les 10 millions de personnes qui ont besoin d’aide.

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close