Alep : alors que les civils attendent d'être évacués, un collectif d'ONG appelle à la solidarité

Par CCFD-Terre Solidaire, le 14 décembre 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Des centaines de milliers de civils restent en danger à Alep. Pour les soutenir, six ONG vous invitent à un rassemblement ce mercredi.

Depuis quatre semaines, la partie orientale d'Alep, tenue par les insurgés, vivaient sous le feu des bombardements des forces gouvernementales syriennes. Mardi, les combats se sont arrêtés. Mais des dizaines de milliers civils restent en danger. Selon Médecins du monde, "Alep est dans une situation d’urgence absolue : environ 100 000 personnes sont encore piégées sur un territoire de 5 km carrés".

Atrocités commises sur les civils

Une urgence d'autant plus importante que des atrocités seraient commises contre les civils. En plus des témoignages déchirants des habitants sur Twitter et Facebook, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, s’est alarmé d’informations faisant état d’atrocités commises "contre un grand nombre" de personnes, dont des femmes et des enfants, au cours de l’assaut final. Un premier bilan de l'ONU fait état du meurtre de 82 civils par les forces syriennes.

Face à l'indignation internationale, un accord pour évacuer les civils a été annoncé, mardi soir, par des groupes rebelles et confirmé par la Russie et la Turquie, parrains respectifs du régime de Bachar al-Assad et de l'opposition. Mais mercredi matin, les bus qui devaient emmener les habitants étaient en retard de plusieurs heures, a constaté une journaliste de l'AFP sur place.

Manifestation de solidarité ce mercredi

"Aujourd’hui, les blessés ne peuvent pas être évacués, et ceux qui essayent de fuir risquent leur vie", s'émeuvent six ONG  :  Amnesty International France, CCFD - Terre Solidaire, Collectif pour une Syrie libre et démocratique, FIDH, Souria Houria et MRAP.

C'est pourquoi elles organisent un rassemblement ce mercredi, à Paris sur la Place Stravinsky, à côté du Centre Pompidou. Elles vous attendent nombreux "pour manifester votre solidarité avec les victimes d’Alep ! Venez habillés de rouge, ou avec un détail rouge (foulard, bonnet). Nous mettons à votre disponibilité des bougies."

Cette manifestation vise aussi à interpeller la communcauté internationale. Les ONG veulent que : 

"- Les parties au conflit autorisent les civils, s’ils le souhaitent, à quitter la ville sans restriction et en toute sécurité, et que leur évacuation soit facilitée.

- Un accès humanitaire soit garanti pour que l’aide dont ont besoin les civils puisse être acheminée.

-Les bombardements cessent.

-Des observateurs puissent assurer le respect des droits humains et du droit international humanitaire."

Rendez-vous à Paris sur la place Stravinsky à côté du Centre Pompidou

Rassemblement : mercredi 14 décembre, à 18h. Place Stravinsky, rue Brisemiche, 75004 Paris (à côté du centre Pompidou)

Photo : capture Twitter @ybenderbal

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à bannir toutes les misères du monde

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir CCFD-Terre Solidaire !

Je découvre toutes
ses actualités

Close