A. Jolie contre les abus sexuels en zone de guerre

Par l'équipe Oneheart, le 30 mai 2012

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Angeline Jolie est décidément sur tous les fronts. Point de montée des marches glamour à Cannes cette année avec son compagnon, mais une présence à Londres pour le lancement d’une campagne gouvernementale contre la violence sexuelle en zone de guerre.  Hier, au Foreign Office, elle était aux côtés du secrétaire des Affaires étrangères de Grande-Bretagne, William Hague, pour présenter le projet avant la projection de son film « Au pays du sang et du miel ».

Il faut dire que la violence sexuelle en zone de guerre est un sujet qu’elle a appris à connaître, notamment à travers son premier film en tant que réalisatrice « Au pays du sang et du miel ». Le long-métrage retrace l’histoire d’amour entre une jeune femme musulmane et un serbe qui se retrouvent dans des camps opposés après le début du confit en Bosnie en 1992.  Le Foreign Office estime d’ailleurs que 20 000 à 50 000 femmes ont été violée en Bosnie-Herzégovine entre 1992 et 1995.

En quoi constitue cette campagne gouvernementale ? Les Britanniques veulent frapper fort à l’occasion de leur présidence du G8 en 2013.  Ils souhaitent former des équipes de médecins, d’avocats, de policiers, de psychologues et d’experts qui pourront être envoyées dans les zones sensibles pour recueillir les témoignages de victimes, soutenir des missions des Nations Unies et former les autorités des pays concernés. La Grande-Bretagne compte bien faire aboutir davantage de procédures lors de sa présidence l’année prochaine.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close