rsHRMDfjOGFbxlkz O. a rejoint la communauté.

3 millions souffrent de maladies rénales, la fondation ADREA s'engage

Par l'équipe Oneheart, le 12 avril 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Les États Généraux du Rein

L’année dernière avait été lancé le grand projet « Les États Généraux du Rein » par l’association Renaloo. Il vise à formuler des propositions concrètes à destination des Pouvoirs Publics afin d’impulser l’amélioration de la prise en charge des patients vivant avec une maladie rénale, dyalisés ou greffés, en France.

Ils sont portés par les patients mais concernent toutes les parties prenantes. L’objectif est de présenter aux pouvoirs publics, à l’horizon juin 2013, un état des lieux et des propositions consensuelles, destinées à améliorer la qualité des soins et de l’accompagnement des patients et de leurs proches.

Cette année, pour la deuxième fois consécutive, la Fondation ADREA en soutenant à nouveau le projet avec 15 000 euros de subvention octroyée pour 2013 après les 12 000 versés en 2012.

L’insuffisance rénale chronique

C’est la conséquence de l’évolution des maladies rénales, qui font perdre aux reins leur fonction d’élimination des déchets et laisse donc l’organisme être empoisonné petit à petit.

Causes

Elles peuvent être causées par des infections, liées par exemples à certains microbes comme les streptocoques. Elles peuvent aussi être occasionnées par des dérèglements spontanés du système immunitaire, ou encore par l'absorption de substances toxiques pour le rein, notamment certains médicaments.

Chiffres

Les maladies rénales chroniques concernent 3 millions de personnes en France, dont 70 000 sont dyalisés ou transplantés.

dyalise rénale: C'est l'épuration hors de l'organisme du plasma sanguin lorsque les reins ne peuvent plus assurer leurs fonctions émonctoires (évacuation des déchets). Il s'agit d'une machine à laquelle sont branchées une artère du malade qui amène le sang vers l'épurateur et une veine qui ramène le sang épuré à celui-ci.

Conséquences
Dans le cadre des États Généraux du Rein, la parole a été donnée l’an passé aux patients atteints de maladie rénale. Près de 9000 personnes ont répondu à l’appel et ont permis de constater que les maladies rénales qui sont un enjeu majeur de santé publique affectent très profondément la qualité (vie affective, familiale, scolaire, professionnelle…) et l’espérance de vie.                                                                                                                 

 

La greffe est le traitement qui permet de répondre au mieux à l’ensemble de ces problèmes.                                                

Don d’organes et greffe en France

L’activité prélèvement et de greffe d'organes, de tissus et de cellules est gérée par l’Agence de la biomédecine en France.                                                                                                                               

Selon Renaloo, En pratique, en situation dramatique de décès inattendu d'un proche, les familles s'opposent fréquemment au don. Le taux de refus avoisine les 30%, alors que 90 % des français déclarent qu'ils acceptent de donner leurs organes en cas d'accident.

En France, en 2010, 302 greffes de rein, soit 10% seulement des greffes rénales sont effectuées à partir de donneurs vivants. Ces chiffres sont très faibles par rapport à ceux de nos voisins, comme le Royaume Uni (1000) ou les Pays Bas (470), malgré des risques pour le donneur très faibles.

Le futur des greffes changera peut être avec l’impression 3D

Signalons que des avancées technologiques sans précédents sont actuellement en train d’être conduites dans le domaine de l’impression 3D. Si elle a d’abord été envisagée comme un outil capable de révolutionner le monde de l’architecture et de l’industrie, des expériences spectaculaires ont été réalisées au niveau de la médecine. Récemment, le visage prosthétique créé par des chirurgiens britanniques pour Eric Morger, défiguré après une opération au visage suite à l’apparition d’une tumeur. 

Mais c’est au niveau des greffes, que la révolution pourrait être la plus impressionnante. Tous les jours, les médias nous informent d’une nouvelle prouesse grâce à l’impression 3D. L’impression de tissus humains pourrait d’une part réparer les organes endommagés et même créer un jour des organes et os de remplacement.    

D’ailleurs, la dernière nouveauté est l’impression du squelette d’un rat par des chercheurs de l’université de Notre Dame en Indiana. Ils espèrent que l’impression 3D pourra remplacer l’utilisation de parties animales et humaines par les étudiants d’anatomie.

La recréation d’organes de patients par impression 3D pourrait également permettre aux chirurgiens d’examiner l’organe avant de procéder à l’opération sur le patient.

En attendant, le don d’organes est une question de survie pour bien plus de malades qu’il n’y a de donneurs. Il est important d’en parler à vos proches et de sensibiliser son entourage. « Donner c'est refuser l'inéluctable. C'est donner un sens à ce qui aurait pu n'en avoir aucun. C'est refuser que la mort soit la seule gagnante et la transformer en un espoir de vie. C'est avoir foi en l'Homme. C'est un acte d'Amour. » (Rénaloo.fr) 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close