[maladie d'Alzheimer] Bernadette Chirac a remis le prix Claude Pompidou pour aider la Recherche

Par l'équipe Oneheart, le 14 décembre 2012

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Bernadette Chirac, présidente de la Fondation Claude Pompidou, a remis,  jeudi 13 décembre, le Prix Claude Pompidou pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer au Professeur Etienne-Emile Baulieu et à son équipe INSERM de l'Hôpital Bicêtre « Neuroprotection et neurodégénération ».

Ce prix Claude Pompidou, d’un montant de 100 000 euros, permettra l’acquisition de matériels de laboratoire hautement performants afin de mesurer la concentration de la protéine FKBP52 dans le liquide céphalo-rachidien qui pourrait être un marqueur précoce pour le diagnostic de la maladie d’Alzheimer.

En 2010, suite au legs d’un généreux donateur au profit de la Fondation Claude Pompidou et affecté à la recherche sur la maladie d’Alzheimer, le Prix Claude Pompidou est créé. Avec une dotation annuelle, de 100 000 euros en 2012, ce prix permet à des équipes de pointe, d’acquérir des équipements technologiques hautement performants, souvent très couteux et pourtant indispensables à la recherche.

 

La Fondation Claude Pompidou, créée en 1970, et reconnue d’utilité publique, a pour but de venir en aide aux personnes rendues vulnérables par la maladie, le handicap et le grand âge. Au milieu des années 90, sous l’impulsion de Claude Pompidou, la Fondation a pris la mesure du fléau de santé publique que la maladie d’Alzheimer allait représenter et a décidé de s’impliquer auprès des malades et de leurs familles en créant des unités spécialisées dans les établissements existants,  en construisant des centres dédiés à l’accueil des malades, et en développant du bénévolat à domicile ou dans les institutions. 

Revivez la remise de chèque 2011 de la Fondation Claude Pompidou !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close