"La pauvreté n'est pas un crime"

Par l'équipe Oneheart, le 17 avril 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

« La pauvreté n’est pas un crime » et pourtant, elle est souvent traitée comme telle par la société urbaine, qui force les SDF à errer d'abri de fortune en abri de fortune, au rythme des rejets et déplacements par les forces de l'ordre. 

Des arrêtés anti-mendicité, anti-glanage ou anti-bivouac  concernent une quinzaine de villes françaises aujourd’hui, nous rapprochant un peu plus de ces pays qui traitent les SDF comme des criminels, comme la Hongrie de Viktor Orban, où la misère est cachée derrière les barreaux des prisons. Ainsi, des amandes de 38 euros pour mendicité, glanage ou installation de son bivouac ont été instaurées dans des villes comme Bordeaux et Marseilles, des mesures ridicules, qui sont presque une moquerie, puisque les personnes qui ont recours à ces pratiques n’ont tout simplement aucun moyen de faire autrement.

Heureusement, Emmaüs tente de mettre un frein à leurs propagation, à un an des élections municipales, à travers sa nouvelle campagne « La pauvreté n’est pas un crime » . Elle a pour but de rappeler une vérité que l’on préfère oublier par facilité : « ce ne sont pas les pauvres qu’il faut combattre mais bien la pauvreté en s’attaquant aux causes de la misère…en étant Politique et non policier… »

Le site officiel de la campagne appel tous les citoyens qui souhaitent « faire changer les choses » à se mobiliser en :

-signant la charte municipale des droits des personnes en détresse                                                                                                                   
-repérant et signalant des mesures similaires dans votre ville
-partageant la campagne autour de vous

Vous pouvez découvrir d’autres campagnes majeures sur notre topic scoop-it Campagnes de sensibilisation inoubliables

C’est l’opportunité de revenir également sur la campagne allemande originale Frozen Cinema, qui sensibilise le public à la situation difficile des SDF 

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close