Jeter avant même d’utiliser... l'obsolescence programmée au cœur d'une exposition

Publié le 19 novembre 2021
Par Julie Marie
Temps de lecture : 1 min
Adresse
Quai Richelieu, 33000 Bordeaux, France
Infos pratiques
Gratuit, sans inscription
Date de l'événement
Du 28 octobre 2021 au 30 novembre 2021

Un mode de consommation qui ne convient plus

Depuis le 28 octobre, 23 affiches publicitaires sont exposées sur les murs extérieurs de la Maison Écocitoyenne à Bordeaux. Leur particularité ? Elles datent toutes de la première moitié du XXe siècle et mettent en avant la robustesse des produits, une solidité qui n’est plus la même aujourd’hui. Jusqu’à la fin des années 60, le jetable n’était pas la norme, le maître mot était "durable" et ce, dans tous les domaines : la mode avec les vêtements, la technologie avec les voitures ou encore les outils... Les acheteurs voulaient de l’incassable et les vendeurs le promettaient. L’exposition, affichée sur les murs extérieurs de la Maison Écocitoyenne à Bordeaux, a pour objectif de mettre en avant notre mode de consommation actuel qui nous pousse à jeter avant même d’user. 

Une lutte contre l'obsolescence programmée

L'exposition "Inusable" a été élaborée par l'association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée), qui lutte pour une société sans obsolescence programmée, une stratégie qui vise à réduire la durée de vie d’un produit pour augmenter son taux de remplacement et provoquer un nouvel achat prématurément. En 2017, nous avions rencontré sa fondatrice, Laetitia Vasseur qui nous présentait son livre "Du jetable au durable - En finir avec l'obsolescence programmée" et nous donnait quelques solutions à échelle individuelle, collective et juridique pour mettre un terme à l'obsolescence programmée.

L’exposition se déroule jusqu’au 30 novembre à la Maison Écocitoyenne, Quai Richelieu à Bordeaux