Vidéo
- 8 septembre 2017 -

Trouver un hébergement aux réfugiés : au coeur du travail de l'Association Aurore à Paris

Causes : Urgences Droits de l'homme Social Solidarité internationale
  • Le 18 août dernier, près de 2 500 réfugiés avaient été évacués du campement sauvage où ils vivaient porte de La Chapelle, pour être redirigés dans 18 sites d'accueil provisoire répartis dans toute la capitale. L'un d'entre eux, situé sur le campus de l'Université Paris II - Panthéon Assas, porte de Versailles, a été évacué à la fin de l'été. Sous la houlette de l'Association Aurore, en charge du site, 450 personnes majoritairement originaires du Soudan, d'Erythrée ou d'Afghanistan, ont été redirigées vers des CAO (centre d’accueil et d’orientation) ou des centres d’hébergement d’urgence et des CADA (centres d’accueil pour les demandeurs d’asile). 

    Nous sommes allés à la rencontre de Nicolas Hue, responsable de l'Association Aurore, quelques jours avant la fin de l'opération d'évacuation, pour comprendre la manière dont elle s'organise, et surtout dont elle est vécue par les premiers concernés : les réfugiés. Ceux d'entre vous qui cherchent à les soutenir peuvent se rendre sur le site de l'Association Aurore, ou (re)découvrir notre liste de solutions pour aider les migrants à Paris en cliquant sur les liens en bas d'article. 

    En lien avec le contenu
  • Impact de la vidéo

    87 points

    Connectez-vous pour laisser un commentaire
Commentaires