• Cet été, vous allez sans aucun doute vous dorer la pilule au soleil et profiter des plages et de leur vaste étendue d’eau turquoise ! Evidemment, vous badigeonnerez tout votre corps de ce produit incontournable qui vous évitera de revenir de vacances rouge comme une écrevisse : la crème solaire ! Malgré leur pouvoir protecteur sur notre peau, les protections solaires ont un impact dévastateur sur nos océans...

     

    Les crèmes solaires : un réel fléau pour l’écosystème marin

    Les crèmes industrielles sont gorgées de substances chimiques appelées perturbateurs endocriniens qui sont nocives à la santé de l’Homme ainsi qu’à l’environnement. En effet, elles sont pour la plupart composées de filtres chimiques tels que le dioxyde de titane qui nous protègent des rayons ultra-violets du soleil. Or, ces nanoparticules se dispersent rapidement une fois dans l’eau et ont un effet néfaste sur l’environnement. Comme l’explique Jean Pascal Quod, directeur de l’ARVAM (Agence pour la recherche et la valorisation marines) au micro de France Inter , “on a à peu près 20 à 25% de la crème qui s’en va dans les 20 à 30 minutes et ces crèmes finissent par avoir un impact sur la santé des coraux ou celle des organismes marins”.

    Par ailleurs, les chiffres sont alarmants : 25 000 tonnes de crème solaire sont déversées chaque année dans l’océan dont 4000 tonnes absorbées par les massifs coralliens ! (Source : Planetoscope).

     

    Les massifs coralliens : un écosystème important

    Pour l'association Coral Guardian  qui agit pour la conservation des récifs coralliens, ces derniers constituent un des écosystèmes les plus importants. Abritant des milliers d’espèces animales et végétales, les récifs coralliens constituent une réelle ressource pour l'Homme : une ressource alimentaire puisque grâce au corail, des populations entières peuvent subvenir à leurs besoins alimentaires mais aussi une ressource économique puisque le corail favorise l’emploi. De plus, les récifs coralliens contribuent à faire avancer la recherche médicale et protègent également les côtes de potentielles catastrophes naturelles. Il est donc primordial de préserver cet écosystème marin qui se meurt un peu plus chaque jour.

     

    Quelle protection solaire choisir ?

    Pour l’instant, il existe très peu de crèmes solaires 100% écologiques mais certaines sont moins polluantes que d’autres, par exemple les crèmes solaires bio. Elles sont certes légèrement plus coûteuses mais à l’inverse des crèmes traditionnelles, elles sont composées d’ingrédients naturels, de filtres minéraux, sans conservateur, sans paraben et sans nanoparticule, donc en ce sens moins nocives pour notre santé et notre planète.

    Autre bon plan plus sympa et plus économique serait de fabriquer soi-même sa protection solaire. Pour cela, nous vous renvoyons à la recette du docteur américain Josh Axe publiée sur cosmopolitan.fr , à la recette de l’aromathérapeute Vanessa sur le blog de Planet Addict  ou encore la recette d’Aline, 21 ans, étudiante en Environnement, fondatrice du blog Consommons Sainement .

     

    De quoi être bien armé pour profiter pleinement de ses vacances au soleil cet été !

    En lien avec le contenu
  • Impact de l'article

    289 points

    Connectez-vous pour laisser un commentaire
Commentaires