• Il y a vingt ans, c’était le 1er octobre, il y a dix ans, le 20 août.. Aujourd’hui, 2 août, nous les Hommes, avons épuisé toutes les ressources naturelles que notre planète était en mesure de produire en une année.

    Selon les calculs de l’ONG américaine Global Footprint Network dont le principal objectif est de mettre en place des outils pour faire avancer le développement durable, toute l’Humanité est amenée à vivre à crédit jusqu’au 31 décembre 2017. Concrètement, cela signifie que si nous continuons à consommer de manière excessive, nous serons amenés à surexploiter nos écosystèmes.

    Le Jour du dépassement mondial ainsi appelé par nos amis les écologistes, est un jour alarmant. Alarmant puisqu’en seulement sept mois nous avons consommé l'ensemble des ressources de notre chère planète. Alarmant puisque chaque année, cette date fatidique intervient de plus en plus tôt. Alarmant puisque nous épuisons les ressources à vitesse grand V.

    Aujourd’hui, compte tenu de notre façon de consommer et pour subvenir à nos besoins, il faudrait l’équivalent de 1,7 planète. Et comme l’expliquent Global Footprint Network et le WWF, “vivre à crédit ne peut être que provisoire parce que la nature n’est pas un gisement dans lequel nous pouvons puiser indéfiniment”.

    Mais ne nous décourageons pas ! Selon Global Footprint Network, “si nous parvenons à faire reculer la date du jour de dépassement mondial de 4,5 jours chaque année, nous retrouverons l’équilibre en consommant les ressources d’une seule Terre d’ici à 2030”. (Source: Le Monde)

    Dans son Plan climat annoncé le 6 juillet dernier, le Ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot rappelait la priorité d’accélérer la mise en oeuvre de l’Accord de Paris sur le climat et soulignait l’importance de “mettre la réflexion climatique au coeur de la démarche financière et d’investir dans les économies vertes”, de quoi être optimiste pour les années à venir !

    Cependant, nous devons nous aussi agir. Mais comment ? Comment faire pour changer notre mode de consommation et agir de manière plus responsable au quotidien ?

    Limiter nos émissions de gaz à effet de serre qui représentent à elles seules 60% de notre empreinte écologique”: telle est l’une des principales recommandations du Monde.

    Par exemple, en réduisant notre production de déchets, en limitant le gaspillage alimentaire, en consommant moins de produits de source animale, en privilégiant des moyens de transport légers tels que le vélo ou encore le co-voiturage.

    Nous pouvons tous au quotidien et à notre échelle, agir pour la planète sans pour autant modifier nos habitudes de consommation, comme nous le démontre si bien Julien Vidal, fondateur de Ca Commence par Moi. Découvrez le portrait de Julien Vidal ici .

    Et si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez aussi jeter un coup d'oeil à cet article. cet article

    En lien avec le contenu
  • Impact de l'article

    265 points

    Connectez-vous pour laisser un commentaire
Commentaires
  • Meribs

    a mis une note de 4/5