Actu
- 19 mai 2017 -

Le cirque Joseph Bouglione arrête les spectacles avec les animaux

  • C’est une belle avancée pour les animaux : le cirque Joseph Bouglione a annoncé l’arrêt définitif de ses numéros mettant en scène des animaux, et appelle ses confrères à faire de même.

    Les Bouglione auraient-ils entendu l'appel des quinze personnalités, publié dimanche dernier dans Libération ? Dans cette tribune, intitulée "Stop au supplice des animaux que l’on applaudit", les co-signataires - Guillaume Meurice, Jacques Tardi, Cyril Dion, Stomy Bugsy, Véronique Sanson... -  demandaient à l’Etat de légiférer pour interdire l’utilisation de ces animaux que ce soit dans les delphinariums, les arènes, et les cirques .

    Toujours est-il que André et Sandrine Bouglione, l’un des petits-fils et la belle-fille de Joseph Bouglione, ont fait le choix de mettre définitivement un terme à leurs spectacles faisant intervenir des animaux. Non seulement, ils n'adopteront plus d'animaux, mais s'engagent, en plus, à libérer ceux qu'ils possèdent actuellement et à les placer dans des sanctuaires ou pensions.

    80 % des Français sensibles à la cause animale

    Cette décision courageuse est le fruit d'une longue et douloureuse réflexion. L'élan en faveur de la cause animale a fini de les convaincre. "J’ai vu un sondage qui indiquait que 80 % des Français étaient sensibles à la cause animale. Notre métier, c’est de faire un spectacle pour la famille. Si une très large majorité des familles est sensible à la cause animale, on ne peut pas continuer à faire un spectacle qui les dérange. Je ne me voyais pas continuer à présenter des animaux à des gens qui ressentent une gêne morale en venant au cirque", a confié André Bouglione à 30 Millions d'Amis . 

    Le virage pris est radical puiqu'il appelle, désormais, à repenser tout un système :"La plupart des cirques ne devrait pas avoir d’animaux car ils les traitent mal. C’est mon opinion. Je n’ai pas la prétention de dire aux autres cirques qu’ils doivent arrêter les animaux. Mais je pense que ma démarche peut forcer le cirque traditionnel à se remettre en question car il y a des problèmes depuis 20-30 ans. J’aimerais ne pas être tout seul à faire cela dans mon coin, à avoir cette prise de conscience citoyenne."

    Sera-t-il écouté ? Nous l'espérons. Pour rappel, à ce jour, une quarantaine de villes a interdit la présence de cirques avec animaux sur le territoire de leur commune. 

    Photo : capture Facebook via Cirque Joseph Bouglione.

  • Impact de l'article

    2531 points

    Connectez-vous pour laisser un commentaire
Commentaires