Actu
- 7 février 2017 -

Grâce au dessin, des migrants vous confient leur histoire dans un livre

  • Tout l’été, des migrants ont pu s’exprimer grâce à des feutres et crayons fournis par l’association Dessins sans papiers. Leurs dessins et témoignages sont rassemblés dans un livre disponible à partir du 12 février.

    Comment donner la parole aux migrants qui ne parlent pas notre langue ? Le collectif Dessins sans papiers a eu la bonne idée d'utiliser un langage universel, le dessin. Tout a commencé cet été, les membres de l’association sont allés à la rencontre des migrants dans les camps de Paris, simplement pour les écouter. 

    "Ceux que nous avons rencontrés viennent du Soudan, du Tchad, du Mali, de Guinée Conakry, d’Érythrée, d’Éthiopie, du Tibet, d’Egypte, d'Iran, d’Irak, de Syrie, du Pakistan ou d’Afghanistan. Ils arrivent en France dans un contexte difficile et ne connaissent pas toujours notre langue", explique le collectif. L'échange s'est engagé grâce à du papier et des crayons. Peu importe la langue parlée, avec le dessin, tout le monde peut s'exprimer.

    Peu à peu, ces ateliers informels sont devenus réguliers. "On a continué à apporter des feutres et du papier sur les camps chaque semaine pendant tout l’été, à Pajol puis à Jaurès devant les bureaux de France Terre d’Asile, sur les tables de La Rotonde à Stalingrad."

    200 témoignages en couleur dans un livre

    C'est ainsi que le collectif a pu lire les histoires de ces personnes déracinées : "Leurs dessins nous montrent des villages en feu, des milices qui tirent sur des hommes à terre, des mers houleuses, des messages d’amitié accrochés à la Tour Eiffel. Ils nous expliquent ce qu’ils ont fui et pourquoi ils ont besoin de notre hospitalité." 

    Ces témoignages symboliques, l'association les considère comme des "dons". Des dons qu'il faut partager "avec ceux qui veulent comprendre leur situation, au-delà des chiffres et de la politique". C'est pourquoi l’association a choisi de rassembler 200 dessins dans un livre. Un bel ouvrage en couleur qui réunit également des photos des ateliers et des témoignages. Grâce à une campagne de financement participatif, 1.000 exemplaires ont pu être imprimés.

    Le livre vous intéresse ?

    Le lancement du livre des Dessins sans papiers aura lieu dimanche 12 février à la librairie Monte-en-l'Air, dans le 20e arrondissement de Paris. "5 € par livre iront à la TIMMY, la team Mineurs du Collectif parisien de soutien aux exilés", informe le collectif. (Plus d'infos : ici )

    Du 15 au 28 février, les dessins seront exposés à la librairie La Régulière, dans le 18e arrondissement de Paris. Il y aura aussi un atelier dessin avec le dessinateur Magdi Hagar, le mercredi 15, et un atelier BD avec Antoine Marchalot, le dimanche 26. (Plus d'infos : ici ).

    Vous souhaitez rejoindre le collectif ?

    Après le livre, les ateliers se poursuivront. "Parce qu’ils sont des occasions de se rencontrer, et de faire circuler les dessins sans papiers", rapportent les membres du collectif qui vous invitent à les rejoindre. "En participant ou en organisant un atelier avec nous." Ou alors "en venant sur notre groupe Facebook , où vous pourrez voir tous les dessins recueillis, échanger avec les membres du collectif, soutenir notre campagne, partager nos actions à travers les photos et les vidéos des ateliers"

    En lien avec le contenu
  • Impact de l'article

    977 points

    Connectez-vous pour laisser un commentaire
Commentaires