Actu
- 9 janvier 2017 -

Top 5 des initiatives les plus cool et inspirantes de Michelle Obama

  • Danser, chanter, rapper... Michelle Obama n'a pas ménagé ses efforts pour défendre les causes qui lui tiennent à coeur. Alors qu'elle s'apprête à quitter ses fonctions de Première dame le 20 janvier, One Heart tenait à saluer sa véhémence. Voici donc notre top cinq de ses actions aussi audacieuses que bénéfiques !  

    Dimanche dernier, Michelle Obama a fait ses adieux à la Maison Blanche. Son dernier discours a bouleversé le monde entier. Habitée et émue au larme, la first lady a livré un message plein d'espoir et de tolérance. S'adressant à la jeunesse du pays, elle a notamment fait l'éloge de la diversité : "Si vous ou vos parents êtes immi­grants, sachez que vous faites partie d’une tradi­tion dont l’Amé­rique est fière."

    Ses fonctions de Première dame ne pouvaient se conclure autrement. Pendant huit ans, l'épouse de Barack Obama n'a cessé de montrer son engagement. En utilisant ses talents d'éloquence bien sûr. Mais pas seulement. Elle s'est bougée, au sens propre comme au figuré, pour que le monde change. La preuve avec cinq actions qui ont beaucoup fait parler d'elles.

    Rapper pour inciter les jeunes à aller à l'université

    Il n'y a qu'aux Etats-Unis qu'on peut voir ça ! La Première dame a rappé pour encourager les jeunes à étudier à l'université, dont le coût est souvent exorbitant. Dans une vidéo de deux minutes, on peut voir Michelle Obama se déhancher et débiter ses paroles aux côtés du comédien Jay Pharoah, au sein même de la Maison Blanche.

    "Dans le sud de Chicago (dont Michelle Obama est originaire, NDLR), nous le savons tous. Nous devions faire des heures supplémentaires chaque soir pour arriver au lendemain. Et tout le monde devrait pouvoir concrétiser ses rêves. Hé toi le gosse du Michigan, ça pourrait te concerner", scande Michelle Obama. 

    Sur les réseaux sociaux, sous le hash­tag #FLOTUS­bars, beau­coup se sont montrés admi­ra­tifs de la perfor­mance de Flotus, abré­via­tion de First Lady Of The United States et surnom donné à Michelle Obama. Des encou­ra­ge­ments qui pour­ront peut-être lui donner des idées pour la suite…

    Pour voir la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=_1yAOK0nSb0

    Danser pour lutter contre l'obésité

    Michelle Obama ne se contente pas de faire la morale. Elle applique les conseils qu'elle donne. Ainsi, pour inviter les Américains à bouger...elle danse. Et pas qu'une fois. 

    Dans le cadre de sa campagne "Let's Move" (bougeons), destinée à combattre l'obésité infantile, Michelle Obama a plusieurs fois donné de sa personne.

    - Elle a dansé avec un navet sur le tube de DJ Snake et Lil Jon Turn down for what, détourné en Turnip (navet) for what : http://www.lci.fr/international/video-quand-michelle-obama-danse-avec-un-navet-1561224.html

    - Elle a repris la chorégraphie de Beyoncé avec des adolescents sur Move your body : http://www.dailymotion.com/video/xijq2i_michelle-obama-danse-sur-le-move-your-body-de-beyonce_music

    - Invitée sur le plateau d'Ellen Degeneres, elle s'est déhanchée avec entrain au rythme de Uptown Funk, le hit de Bruno Mars : https://www.youtube.com/watch?v=VvB5lI6uA90

    Vous voulez bouger comme elle ? Suivez son programme sportif complet. Dans une vidéo, Michelle Obama confie ses 5 exercices quotidiens pour garder un corps sain : corde à sauter, abdominaux, squats, renforcement musculaire et travail sur sac de frappe. http://www.rtl.fr/actu/bien-etre/video-les-5-exercices-de-michelle-obama-contre-l-obesite-7778427554

    Jardiner pour promouvoir le bio

    On l'a vu semer, biner, arroser, arracher les mauvaises herbes... Michelle Obama ne craint pas de mettre les mains dans la terre. Le résultat en valait la peine : un jardin bio de 100 m2 qui a permis de nourrir sainement la Maison Blanche et ses invités avec 55 variétés de fruits et légumes. Une expérience que la Première dame a voulu faire partager au public. Dans son livre,"Cultivé en Amérique : l’histoire du potager de la Maison Blanche et d’autres jardins américains", publié en 2012, elle livre quelques "trucs" de jardinier et ses recettes de cuisine.

    Là encore, l'objectif était de lutter contre l'obésité infantile, dont une des causes principales est la mauvaise alimentation. L'enjeu est de taille : un tiers des enfants américains sont soit en surpoids soit obèses. La Première dame peut se féliciter. Sa campagne a porté ses fruits : une étude du Centre de contrôle et de prévention des maladies, publiée en 2014, a révèlé que le nombre d'enfants obèses âgés de 2 à 5 ans a baissé de 43% en huit ans.

    Lancer un hashtag pour la scolarisation des jeunes filles

    Michelle Obama est bien ancrée dans son époque. Elle a vite mesuré l'importance des réseaux sociaux pour sensibiliser un large public. En l'occurrence lorsqu'il s'agit d'alerter sur la déscolarisation des jeunes filles. En 2015, elles étaient 62 millions dans le monde à ne pas avoir accès à l'éducation. 

    Un chiffre inacceptable pour la première dame. Bien décidée à éveiller les consciences, ainsi qu'à mobiliser les politiques internationales, elle a lancé le hashtag #62milliongirls, en septembre 2015, et invité les internautes à le partager au maximum.

    La campagne a immédiatement trouvé une résonnance phénoménale, générant plus de 1,5 millions d'occurrences sur Twitter. De nombreuses célébrités, de Kerry Washington à Hilary Swank, en passant par Leonardo DiCaprio et Charlize Theron, l'ont aussi relayé. Un véritable buzz pour une bonne cause !

    S'insurger contre le sexisme

    "Quand vous êtes une star, [les femmes] vous laissent faire, vous pouvez faire tout ce que vous voulez." C'était en octobre 2016, pendant la campagne présidentielle américaine. Une vidéo révélait les propos sexistes tenus en 2005 par Donald Trump : http://www.slate.fr/story/125196/trump-video-propos-sexistes. 

    Choquée, la Première dame s'est immédiatement insurgée lors d'une meeting politique : "C’est scandaleux, c’est inadmissible. Peu importe le parti auquel vous appartenez, que vous soyez démocrate, républicain, indépendant, aucune femme ne mérite d’être traitée de la sorte." 

    Et de continuer : "Cela doit s'arrêter immédiatement. Si cela blesse des adultes, quels peuvent être les effets sur nos enfants ? Qu'est-ce que cela inculque à nos filles ? Et nos garçons ? Est-ce l'image qu'on veut leur donner de ce que cela signifie d'être un homme ?"

    Un discours juste, d'une extraordinaire puissance, comme seule Michelle Obama sait le faire ! 

    En lien avec le contenu
  • Impact de l'article

    440 points

    Connectez-vous pour laisser un commentaire
Commentaires