Actu
- 15 février 2016 -

“Rebooter la démocratie”, une ambition partagée

  • Jeudi 11 février avait lieu au Carreau du Temple, à Paris, une UP Conférences consacrée à la démocratie citoyenne, boostée par le numérique. Comment, ensemble, donner un nouveau départ à la vie politique ? Plusieurs acteurs très connectés ont débattu à bâtons rompus.

    Sur le constat, ils sont tous d’accord. “La démocratie est malade”, affirme Léonore de Roquefeuil, directrice générale de Voxe.org.

    Dépasser le constat

    “Les Français se désintéressent de la vie politique traditionnelle et les jeunes n’ont jamais aussi peu voté.”, résume t-elle. Pour Jean-Paul Delevoye, ancien ministre et ancien président du Conseil Economique, Social et et Environnemental, “les idéologies politiques sont en voie de disparition et les partis de gauche sont fragilisés”.

    Même son de cloche chez David Guez, initiateur de La Primaire Ouverte: “Il y a un manque de culture de résultat de la part des politiques et les citoyens n’en peuvent plus. Les gens veulent de l’éthique et qu’on leur rende des comptes”. Jean-Luc Wingert, co-fondateur du Sénat citoyen, guette, lui, le danger de voir les Français adopter une attitude de repli sur soi face à la grave crise qu’on traverse.

    Ce jeudi soir au Carreau du Temple - un lieu parisien récemment rénové en agora culturelle et événementielle, sauvé d’une triste transformation en parking par une consultation locale - les intervenants étaient surtout venus présentés les solutions qu’ils apportent à cette crise politique. Drivés par Marguerite Grandjean, de la communauté OuiShare, à l'invitation du Groupe SOS, ils ont illustré la diversité des mouvements démocratiques en train d’émerger.

    Incarner des solutions

    “Nous sommes entrés dans une société de l’intelligence et de l’innovation, analyse Jean-Paul Delevoye. Et je veux soutenir tous ceux qui cherchent à faire émerger des innovations citoyennes, une contestation positive. Il est urgent de réveiller la citoyenneté, d’aider les citoyens à retrouver l’espérance et d’en faire les acteurs de leur territoire, pour ne pas laisser la place à la gestion des peurs.”

    Côté initiatives citoyennes, “La Primaire veut permettre aux Français de dépasser le clivage gauche/droite, rappelle David Guez, de choisir les candidats, en proposant un mix de représentants de la société civile et du monde politique.”

    Le Sénat citoyen a aussi une intention très claire: redonner du pouvoir aux citoyens, faire entendre sa voix et faire en sorte que “le peuple devienne le chat au jeu du chat et de la souris”, selon la formule de Jean-Luc Wingert. Le mode opératoire: rien de moins que dissoudre l’Assemblée nationale et réécrire la constitution !

    Chez Voxe.org, on se préoccupe plutôt d’ “upboarding citoyen”, explique Léonore de Roquefeuil. L’équipe a une obsession: utiliser les technologies existantes pour explorer, notamment grâce à un comparateur désormais utilisé dans 15 pays, les contradictions de nos hommes politiques. Et le succès est au rendez-vous. Voxe vient aussi de lancer une newsletter, à laquelle vous pouvez vous abonner sur le site Internet happydemocracy.com, pour “nous donner les moyens de devenir les citoyens de demain.”

    Interrogés sur la multiplication des initiatives du même genre, regroupées notamment au sein du mouvement Démocratie Ouverte, ils s’accordent encore à dire que de cette richesse émergera forcément quelque chose. “A force d’essaimage, on finira peut-être par trouver la bonne initiative”, conclut Léonore de Roquefeuil. On sort de ce moment d’échange en se disant qu’elle a sûrement raison.

    Retrouvez ci-dessous le compte-rendu de la soirée en tweets et en images.

    En lien avec le contenu
  • Impact de l'article

    445 points

    Connectez-vous pour laisser un commentaire
Commentaires