Actu
- 20 mars 2013 -

Auti-Sim: le jeu de rôle où vous incarnez une personne autiste

  • Si vous étiez adolescent(e) pendant les années 2000, vous avez certainement joué aux Sims, le célèbre jeu-vidéo de rôle où vous incarnez des personnages et les faites évoluer dans un monde virtuel semblable au monde réel. Dans les Sims, le joueur est libre d’explorer sans but précis et développer des liens entre les personnages s’il en a envie. Bref, il s’agit d’une simulation de vie rien de plus normale.

    C’est de cette franchise, devenue en dix ans la plus grande saga de jeux-vidéo de tous les temps, que s’est inspirée l’équipe de trois personnes qui a développé Auti-Sim ; un jeu qui, comme son nom l’indique, s’apparente comme deux gouttes d’eau au célèbre Sims… sauf que le personnage que vous incarnez est autiste et atteint d’hypersensibilité sensorielle. Son développement a été réalisé dans le cadre du Hacking Health Hackathon de Vancouver, un hackathon pas comme les autres, qui s’est tenu en février 2013 et dont le but était de favoriser la collaboration entre les experts de la santé et les experts des technologies d’information.

    L’objectif du jeu est de sensibiliser le public aux difficultés rencontrées chaque jour par les personnes atteintes d’autisme et de l’hypersensibilité sensorielle qui l’accompagne.  Il permet d’appréhender les obstacles auxquelles elles sont confrontées dans un environnement quotidien tout à fait banal pour les autres.

    Dans ce monde virtuel, vous incarnez un enfant qui se trouve dans un terrain de jeux. En approchant des autres enfants, votre vision devient floue et leurs voix deviennent très vite des cris assourdissants, qui vous obligent à trouver refuge… dans la solitude. (Voir une démo du jeu ci-dessous)

    En effet, l’hypersensibilité auditive, rend certains sons insupportables et même blessants, ce qui peut pousser les autistes à avoir un comportement pouvant nous sembler « bizarre » et qui n’est en fait qu’une échappatoire à l’inconfort ressenti.

    Ce jeu permet de mieux comprendre l’attitude souvent « anti-sociale » des souffrants d’hypersensibilité, en particulier auditive, et pourrait donc avoir une véritable influence sur les moyens mis en œuvre, par exemple dans les salles de classe, pour rendre l’environnement de ces personnes plus confortables.

    Un bel exemple de la technologie utilisée à des fins solidaires.

    Cela nous fait penser à un autre beau projet : celui de l’association Ciné-ma Différence. Sensible à cet isolement que l’on est forcé à vivre dans le jeu et dont souffrent les personnes autistes, elle a voulu offrir à ces dernières,  et plus généralement à tous ceux dont le handicap s’accompagne de troubles comportementaux, la possibilité de se rendre au cinéma, hors de leur portée alors qu’il est le premier lieu de loisir culturel.       
    De plus, les séances de cinéma qu’elle programme sont ouvertes à tous : public handicapé comme public non handicapé.               
    Tout est réfléchi de manière à créer un environnement adéquat où tout élément perturbant est évité: le son est baissé et les lumières s’éteignent progressivement.

    Retour en images sur la rencontre entre Ciné-ma Différence et La Chaîne du Coeur: 

  • Impact de l'article

    627 points

    Connectez-vous pour laisser un commentaire
Commentaires